alimentation

  • Modes de cuisson pour garder des aliments vivants

    Avec le Collectif Cuisines intitié par Gilles Daveau, dont je fais partie, des animations culinaires sont programmées auprès de différents publics. Les membres du Collectif ont des profils variés et complémentaires : profils de cuisinier, pâtissier, animateur culinaire, diététicien & nutritionniste, éducateur au goût... La force du réseau.

    En ce mois de juin, avec Benjamin Trouille, membre du Collectif et allié de la cuisine saine et gourmande, je suis intervenue sur l'atelier "Modes de cuisson pour garder des aliments vivants" pour Solidarité Cancer 44. Comment rendre les légumes gourmands avec une cuisson saine ? http://solidaritecancer44.org/

    Le souhait des membres de Solidarité Cancer 44 était d'ouvrir la porte vers un changement de leur façon de cuisiner, en redécouvrant les différents modes de cuisson permettant de garder la qualité nutritive des différents aliments. 

    Les participant(e)s ont apprécié que soit rendue accessible une cuisine simple, saine et goûteuse.

     Img 20190615 092115 

  • Presse

    L’HEBDO DE SÈVRE ET MAINE

    Hebdosevre eedp 20190425

  • Forum annuel de la restauration publique territoriale

    Chaque année, je renouvelle ma participation au forum annuel de la fonction publique territoriale AGORES.

    Avec d'autres membres de l'ANEGJ, dans le cadre de notre partenariat avec AGORES (http://reseau-education-gout.org/association-reseau-gout/-La-convention-AGORES-ANEGJ-signee-.html), je propose des ateliers du goût à des groupes scolaires et extrascolaires, sur l'espace "Village des enfants" (https://www.agores.asso.fr//docs/Site_instit/Reseau_professionnelles/Forum/2019/programme_forum2019.pdf)

    Retour en images sur l'année 2019. Au programme : la rencontre des légumineuses avec dégustation en plein conscience...

    1ère expérimentation : avec des saladiers remplis de différents légumes secs, les enfants ont rencontré les pois chiches, les lentilles corail, les lentilles vertes, les pois cassés, les haricots blancs et les haricots rouges avec leurs mains, leurs yeux, leurs oreilles, leur nez...

    "ça sent trop mauvais" les pois chiches

    "c'est tout doux" ; "c'est trop bien" les lentilles corail

    "c'est tout dur" les haricots blancs

    Img 20190606 091017205f90fd 1417 4c8d 8b8f 58760c81a708Anegj logo

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    2ème expérimentation : dégustation en deux temps de fondants mystères, avant la mise en bouche et pendant la mise en bouche. Qu'est ce qui plaît bien, qu'est-ce qui plaît moins ? Est-ce que ça fait envie ? Est-ce qu'il y a de la surprise de goûts, de textures ?

    D'abord avec les yeux, les mains, le nez : "ça sent le chocolat" ; "c'est mouillé" ; "ça sent la noisette" ; "c'est noir, marron-noir" ; "c'est rectangle, carré"...

    Ensuite avec la bouche, les oreilles, le nez : "c'est trop bon" ; "c'est le chocolat qu'on prend en boulangerie" ; "c'est du chocolat noir" ; "il y a de la noisette" ; "c'est mouillé" ; "c'est froid" ; "c'est comme la mousse au chocolat"...

    Les accompagnants se sont également prêtés au jeu. Quels ingrédients mystères ? Les lentilles pour le fondant n°1, les mogettes pour le fondant n°2.

    Img 20190607 094047

     

  • La pause méridienne : un atout pour l'éducation au goût

    Nous sommes cinq structures membres de l'Association Nationale pour l'Education au Goût des Jeunes qui avons participé au dispositif : "Pour tous les goûts : Animassens" depuis mars 2017. 

    Ce dispositif est financé par la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt (DRIAAF), avec le soutien de l’État, dans le cadre du Plan National pour l'Alimentation. Il est accompagné techiquement d'un Comité de Pilotage constitué d'AGORES (https://www.agores.asso.fr/) et de la DRIAAF. 

    Les profils métiers des stagiaires sont ceux de l'animation et de la restauration d'une même commune. Cette démarche, impulsée par un territoire, prend part aux projets d’éducation au goût en restauration scolaire sur du moyen et long terme, dans un contexte de lutte contre le gaspillage alimentaire.

    La formation pilote que je co-anime avec Delphine Faucon, du CRESNA (http://www.cresna-animalim.com/cresna/) se déroule en mai et juin 2019 avec les villes de Monein (64) et de Colomiers (31).

    J1 de formation

    Les objectifs sont :

    1. Faciliter la réussite de projets interrogeant le rapport à l'alimentation comme vecteur de santé, d'identité, de culture et de bien-vivre ensemble, 
    2. Outiller les professionnels en terme de pratiques et de supports pédagogiques inspirés de l'éducation au goût.